Pourquoi et comment sécuriser son site internet ?

securiser mot de passe
5/5 - (8 votes)

De nos jours, sécuriser son site web est devenu incontournable. En effet, le nombre de cyber-attaques ne cesse d’augmenter et peut avoir de graves conséquences pour les entreprises, entraînant des pertes financières importantes. Afin de protéger leurs sites Web, les entreprises doivent donc prendre plusieurs mesures.

Premièrement, ils doivent s’assurer que leur site Web est hébergé sur un serveur sécurisé. Deuxièmement, ils doivent mettre en place un pare-feu pour bloquer tout trafic indésirable. Enfin, ils doivent régulièrement mettre à jour leur logiciel de sécurité pour s’assurer que leur site Web est protégé contre les dernières menaces et ne contiennent pas de failles de vulnérabilité. En prenant ces précautions, les entreprises peuvent aider à protéger leurs sites Web contre les attaques.

 

 

Les différentes méthodes pour sécuriser son site

 

Le certificat SSL pour sécuriser son site web

Il existe une variété de méthodes que vous pouvez utiliser pour sécuriser votre site, et la meilleure approche dépend des besoins spécifiques de votre site. Une méthode courante consiste à utiliser un certificat de sécurité, qui permet de crypter les informations envoyées entre votre serveur et les navigateurs de vos visiteurs. De plus, un certificat SSL fait parti des critères en terme d’optimisation de votre référencement naturel, en posséder un permet un meilleur positionnement dans les résultats de recherche Google.

 

Qu’est-ce qu’un certificat SSL?

Un certificat SSL est un type de certificat de sécurité qui est utilisé pour cryptage des données et l’authentification sur Internet. Il permet aux ordinateurs de communiquer de manière sécurisée en chiffrant les données lorsqu’elles sont échangées entre les ordinateurs. Les certificats SSL sont émis par des autorités de certification, qui vérifient la identité d’une organisation ou d’une personne avant d’émettre le certificat. Une fois qu’un site Web a possède un certificat SSL, les navigateurs Web peuvent vérifier l’identité du site et se connecter à lui en toute sécurité. Les certificats SSL sont particulièrement important pour les sites Web qui collectent des informations sensibles, telles que les coordonnées bancaires ou les numéros de carte de crédit. La plupart des grands sites Web utilisent SSL pour garantir la sécurité des visiteurs.

 

Comment fonctionne un certificat SSL ?

Un certificat SSL contient une clé publique et une clé privée. La clé publique est utilisée pour crypter les données et la clé privée est utilisée pour les décrypter. Lorsqu’un navigateur Web tente de se connecter à un site Web sécurisé, le serveur du site envoie au navigateur son certificat SSL. Le navigateur utilise alors la clé publique du site pour chiffrer un message qu’il renvoie au serveur. Le serveur utilise sa clé privée pour décrypter le message. Si le message est décrypté avec succès, cela signifie que le navigateur communique avec le serveur voulu et la connexion est sécurisée.

 

 

Le pare-feu pour sécuriser son site web

Une autre approche consiste à utiliser un pare-feu, qui peut aider à bloquer le trafic malveillant avant qu’il n’atteigne votre site. Un pare-feu est un système qui permet de protéger votre réseau contre les accès non autorisés. Pour ce faire, il filtre le trafic en fonction d’un ensemble de règles. Il peut être matériel ou logiciel.

Il existe plusieurs types de pare-feu, mais les plus courants sont les pare-feu de réseau, les pare-feu d’hôte et les pare-feu de niveau application.

Les pare-feu de réseau sont des dispositifs qui se situent entre votre réseau et Internet et font office de barrière entre les deux. Ils filtrent le trafic entrant et sortant de votre réseau, et ils peuvent être physiques ou virtuels.

Les pare-feu basés sur l’hôte sont installés sur des ordinateurs ou des serveurs individuels et assurent la protection de ces systèmes spécifiques.

Les pare-feu (ALF) sont des pare-feu spécialisés qui protègent des applications spécifiques contre les attaques. Les ALF sont souvent utilisés en conjonction avec des pare-feu de réseau et d’hôte pour fournir une approche stratifiée de la sécurité.

 

Comment choisir un bon mot de passe sécurisé ?

Avec la prolifération des comptes en ligne, il est devenu crucial de choisir un mot de passe solide et unique pour chaque compte. Un bon mot de passe doit être long (au moins huit caractères), comporter des lettres majuscules et minuscules, des chiffres et des symboles. Il ne doit pas être facile à deviner, ce qui signifie qu’il ne doit pas comporter votre nom, votre date de naissance ou d’autres informations facilement accessibles. De plus, vous ne devriez jamais utiliser le même mot de passe pour plus d’un compte. Si vous avez du mal à vous souvenir de vos mots de passe, essayez de les stocker dans un gestionnaire de mots de passe sécurisé. En suivant ces conseils, vous aurez la assurance que vos comptes en ligne sont protégés contre les attaques par force brute.

 

Qu’est-ce qu’une attaque par force brute ?

Une attaque par force brute est un type de cyberattaque dans laquelle un acteur malveillant tente d’accéder à un système ou à des données en devinant des mots de passe ou des clés. Les attaques par force brute sont souvent utilisées par des attaquants qui ont obtenu un accès non autorisé à un système et tentent de contourner les mesures de sécurité, telles que l’authentification. Elles peuvent également être utilisées pour craquer des données cryptées, telles que des hachages de mots de passe.

Étant donné que les attaques par force brute essaient toutes les combinaisons possibles de caractères, elles peuvent prendre beaucoup de temps et nécessiter des calculs intensifs. Cependant, avec l’aide d’ordinateurs puissants et de logiciels sophistiqués, les attaques par force brute peuvent réussir.

Pour se protéger contre les attaques par force brute, il est important de choisir des mots de passe forts et difficiles à deviner. Il est également judicieux d’utiliser un mot de passe différent pour chaque compte et d’activer l’authentification à deux facteurs chaque fois que cela est possible. En prenant ces précautions, vous pouvez rendre l’accès à vos systèmes et à vos données beaucoup plus difficile pour les attaquants.

 

Qu’est-ce que l’authentification à deux facteurs ?

L’authentification à deux facteurs (2FA) est une couche de sécurité supplémentaire qui exige des utilisateurs qu’ils fournissent deux informations avant de pouvoir accéder à un système ou à des données. La première information est généralement quelque chose que l’utilisateur connaît, comme un mot de passe ou un code PIN. Le second élément d’information est généralement quelque chose que l’utilisateur possède, comme un téléphone ou un jeton de sécurité. En exigeant deux facteurs, le système 2FA rend plus difficile l’accès des attaquants aux systèmes et aux données.

Même s’ils parviennent à deviner ou à voler la première information, ils auront toujours besoin de la seconde pour pouvoir accéder au système. L’authentification à deux facteurs peut être utilisée pour protéger les comptes, les systèmes et les données en ligne. Elle est souvent utilisée en conjonction avec d’autres mesures de sécurité, comme les pare-feu et les systèmes de détection des intrusions.

Pour terminer, il est important de rappeler que les cybercriminels ne cessent d’innover en matière de techniques malveillantes et qu’il est donc primordial pour les entreprises de se protéger. Les solutions existent et sont à la portée des PME : elles doivent simplement faire le choix de mettre en place une stratégie de sécurité adaptée à leurs besoins. La finalité étant évidemment de préserver l’intégrité des données sensibles et, par ricochet, la pérennité du business.